AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez|

La renaissance de Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Renesmée


:
▌Messages : 677
▌inscris-le : 16/03/2010
▌Age : 32

-Moi-
star : : Renesmée Carlie Cullen
▌ Don:: Transmettre ses pensées, souvenirs, par le toucher
:

MessageSujet: La renaissance de Caleb Mer 12 Mai - 23:55

La soirée d'été était étouffante, la nuit était tombée, mais l'air demeurait lourd, et tiéde.
Dans les rues de la petite ville d'Hollow, d'ordinaire calmes et desertes à cette heure ci, l'agitation des passants était palpable.
En ce vendredi soir d'Aout, les habitants et les touristes avaient fui la touffeur des appartements pour profiter de la tiedeur de la soirée.La chaleur ecrasante de la journée commencait à se dissiper.

Caleb avait tout mis en place pour l'ouverture du bowling de son pére, qu'il gérait depuis qu'il était en age de le faire et était le sien desormais.Accoudé au comptoir, il acceuillit les premiers clients de la soirée.Il se servit une biére et en savoura la fraicheur desaltérante.Un grand sourire illumina son visage.Il aimait ce travail, il aimait sa ville, la vie tranquille qu'il menait avec ses amis de toujours, Ian et Cage.
Tous les trois étaient nés ici, le même jour, à la même heure.Ils avaient grandi ensemble.Ils étaient liés par le destin, par la vie, et avaient toujours été inséparables.

Il sorti quelques tables sur la terrasse et s'y installa en les attendant.Ils n'allaient surement plus tarder.
L'atmosphére était pesante, comme avant un orage.Et tout le monde semblait surexité.
Caleb était sensible à ces atmosphéres, et il pouvait percevoir les gresillements presque électriques de l'air avant un orage d'été.Une légére appréhension nouait son estomac.
Il avait hate que le tonnerre gronde enfin, qui apaiserait l'atmosphére.Tout autour de lui semblait dans l'attente de cette pluie bienfaitrice.

Il laissa la porte ouverte et s'assis face à la rue d'ou arriveraient Ian et Cage et s'accorda un instant de repit, loin de la chaleur insupportable qu'il endurait depuis une heure prés du four à pizza.
Il decapsula une nouvelle biére.
Du coin de l'oeil, à travers la vitre, il surveillait attentivement les trois hommes un peu émechés sur la piste trois.Ils étaient plutot bruyants, et se querellaient en riant, se donnant des accolades viriles qui semblaient néanmoins sur le point de degenerer.Caleb leur avait servi des biéres, mais il s'assurerait que ce serait les derniéres.
Il avait l'habitude des gros bras ivres, mais n'avait pas envie d'avoir à les jeter dehors, surtout que ceux-ci étaient de carrure imposante.

Tandis qu'il se roulait une cigarette sur le coin de la table, il guettait le haut de la rue.Il songea au trio qu'ils formaient.Ils étaient tous les trois comme les doigts de la main, il éprouvait pour eux un amour fraternel, incroyablement fort.C'était ancré en lui.Il savait desormais, et il l'avait toujours su qu'ils étaient liés par le destin.
Ils étaient sa famille, et ce qu'ils avaient traversé avaient soudé leur amitié à tout jamais.

Il repensa au pacte de sang qu'ils avaient fait le soir de leur dixiéme anniversaire dans la clairiére.Provoquant ainsi, bien malgré eux le reveil d'une terrible malediction.Leur union avait declenché le cycle des sept, mais cela depassait completement les enfants qu'ils étaient alors.Ils n'auraient pu l'éviter, c'était leur destinée.
Ils avaient libérés des forces maléfiques, qui tous les sept ans, le septiéme mois de l'année, pendant sept jours, ravageaient la ville et rendaient fous les habitants.C'était sept jours éprouvants, violents, ou les meurtres, les viols, les incendies devenaient quotidiens.
Ils devaient lutter ensemble pour qu'a chaque fois, les choses rentrent dans l'ordre, contenir la malediction en attendant l'accalmie.

Leurs trois amies Layla, Quinn et Cybil leur avait cette année là apporté une aide précieuse.
Il avait eu un faible pour Quinn.Mais apres une relation intense et passionnée, leurs chemins s'étaient separés naturellement, restant tout de même des amis excellents.
Ensemble ils avaient reussi à anéantir la pricipale force maléfique, liberant ainsi la ville, bien qu'ils le savaient, ils devraient revenir tous les sept ans, car la ville restait en proie a des forces surnaturelles.

A cet instant, il entendit le vombrissement caractériqtique de la Porsche de Cage, il sourit, amusé, en secouant la tête.Ca ressemblait tellement a Cage, ce genre de signes ostentatoires de richesse.C'était un amoureux de ce genre de gadgets qui en mettaient plein la vue.Caleb quant à lui était fidéle à sa vieille deux chevaux.Cette voiture était plus vieille que lui.Elle avait reposé dans le jardin de la maison familliale jusqu'a ce qu'il l'en extirpe et la retape avec l'aide de Cage, et il l'affectionnait tout particulierement.Elle roulait et avait du vécu, il ne l'aurait échangée pour rien au monde.

Cage s'arreta pile devant lui, et il descendit de la voiture d'un bond.Il arborait un petit sourire satisfait aux lévres en activant la fermeture centralisée.Caleb mit les mains derriére la tête en le regardant d'un air moqueur en étendant les jambes.
Ian sortit à son tour, et tous échangérent un franc sourire.
Evidemment, malgré tout l'amour qu'ils se portaient, ils n'étaient pas friands d'effusions larmoyantes, aussi ils aimaient s'astiquoter en permanence de maniére virile mais affectueuse.


-Frimeur! lanca t'il à Cage

il se releva et lui mit une grande claque dans le dos, avant d'esquiver un coup de poing en pleine face de Ian.C'était leur maniére de se saluer.Enfin ils éclatérent de rire et s'assirent avec lui

-Alors comment ca va les mecs?

il se leva et partit leur chercher des biéres, pour ses potes, c'était comme de l'eau, mais on était qu'au debut de la soirée.
Il jetta au passage un coup d'oeil aux types, il fronca les sourcils, il y avait de la bagarre dans l'air et ca ne lui plaisait vraiment pas
Ils ne cessaient de s'invectiver, de se bousculer, mais sous les rires, on sentait une réelle agressivité sur le point d'exploser.
Il revint sur la terrasse, en gardant un oeil plus attentif sur eux.

-Cadeau de la maison, les pizzas sont bientot pretes...dit-il en deposant les cannettes devant eux

Cage et Ian percurent aussi la tension et se redressérent, dans cette espéce de posture instinctive, pret à se batttre qu'ils adoptaient de maniére animale depuis quelques mois.

En effet,desormais ils partagaient un nouveau secret, même si celui ci impliquait qu'ils étaient differents, que quelque chose les differenciaient desormais.
Caleb avait compris que le surnaturel ferait toujours partie de leur vie.Mais peut être pas sous cette forme, et pas si tot.Cela avait commencé il y a quelques mois.
Cage avait toujours eu des frequentations étranges, des types louches.Il s'était lié d'amitié avec un homme particulierement mysterieux, dont personne ne savait rien.
Ian et lui avaient toujours senti que quelque chose clochait chez lui, et tenté d'en éloigner Cage.
Mais faire changer d'avis à Cage était chose impossible.Il se braquait automatiquement.
Ian et lui avaient donc surveillé cette relation de loin, avec inquietude.
Un jour Cage n'était pas rentré pendant une semaine, injoignable.
A son retour, il était different.Il avait l'air malade, mais étrangement trés en forme à la fois.Il les fuyait.Ian s'en était inquieté, et avait cherché à comprendre par tous les moyens.Caleb, lui, ressentait tout cela, mais avait pour principe de toujours laisser les choses se faire naturellement, en temps voulu.Il partait du principe qu'on ne forcait pas les gens.Jamais.Et surtout pas Cage.Mais Ian et lui était d'accord sur une chose: c'était le type qui était à la base de tout cela.

Un soir ou Cage était encore parti, Ian et lui s'étaient disputé.
Ian, en jeune avocat, avait mené l'enquete et souhaitait prendre en filature son ami, afin de resoudre le msytére, ce à quoi Caleb s'était opposé, pour ne pas envenimmer les choses et rompre toute communication.Ils se querellérent, et Ian partit à son tour.
Ils ne rentrerent ni l'un ni l'autre.Caleb tourna comme un lion en cage, fou d'inquietude.
Lorsqu'ils revinrent, il comprit que Ian était...comme Cage desormais.Il ne savait pas de quoi il s'agissait, mais ce qui était arrivé à Cage, était arrivé à Ian maintenant.

Immédiatement ils lui expliquérent tout, lui racontérent.Malgré cette histoire incroyable, il su que tout était vrai.Il sentait que l'instant était grave, et il savait lorsque ses potes disaient la verité.Aussi incroyable qu'était celle-ci.
L'homme était un vampire.Cage avait été fasciné par lui, et avait trés tot compris sa nature.L'homme lui avait revelé tous ses secrets, et avait fini par le transformer, afin de s'assurer de son silence, et également par sadisme.

Ian avait suivi l'homme, reperant son appartement, sans y croire, il avait decouvert sa nature, et était bien decidé à être transformé à son tour.Ce fameux soir, ou ils s'étaient disputé, Ian s'y était rendu seul.Il avait provoqué l'homme.Celui ci avait torturé et battu Ian, le laissant au bord de la mort.En arrivant, Cage n'avait eu d'autres choix que de transformer Ian à son tour.Desormais leurs esprits étaient connecté en permanence, c'est ainsi que cela fonctionnait.Mis à part l'immortalité, et la force, peu de choses les differenciant des humains.Leur coeurs battaient, ils pouvaient aller au soleil.Ils devaient juste boire du sang regulierement.

Ian, tenant à leur lien, proposa à Caleb de le transformer.Mais Caleb avait toujours été reflechi, sensible, et prenait rarement les choses à la légére, et encore moins ses decisions sur un coup de tête.Il avait besoin de temps, besoin d'y songer.
C'était un reveur, un homme serein dont la compagnie était apaisante.
Les mois s'étaient écoulés et Caleb avait soigneusement évité le sujet, mais il sentait qu'il devrait se decider.Cage et Ian lui lancaient souvent des regards qui en disaient longs.
Rapidement leurs relations étaient redevenues comme avant, bien que les premiers temps, ils s'étaient évités.Il savait qu'ils ne se seraient jamais pardonnés de le blesser, pour son sang.Ils ne parlaint jamais de la situation, entre eux, les mots étaient inutiles.

Il enviait leur lien, mais ne se sentait pas encore pret.Il savait au fond de lui qu'il accepterait, il ne voulait jamais être separé d'eux.Un jour il mourrait tandis qu'eux resteraient jeunes et forts pour toujours.Tous trois savaient que l'issue était certaine.
C'était cela qui retenait Caleb: voir mourir ses proches.Il voulait profiter encore de son humanité, rien ne pressait.C'est ainsi qu'il était, reflechi, posé, toujours calme.

Il était inquiet cependant de la scéne qui n'allait pas tarder à se jouer derriére lui dans le bowling.
Cela ne se fit pas attendre, un fracas retentit dans le bar, du verre brisé, et des cris, Caleb se releva d'un bond, et se precipita à l'interieur.
Les trois hommes en étaient venus aux mains plus vite que prévu, malgré les avertissements qu'il leur avait adressé plus tot dans la soirée.Et c'était trés violent.
Les ivrognes, surtout lorsqu'ils avaient de gros bras, étaient les pires.Ils cherchaient le moindre pretexte pour se battre.

Le plus baraqué des trois avait sorti un poing américain et s'acharnait sur un des autre avec une rare violence.L'autre se tenait un peu en retrait, mais Caleb n'aimait pas l'air sournois qu'il arborait, une lueur folle dans le regard.Caleb tenta de separer les deux hommes, recoltant un coup de poing américain au passage qui lui brisa la machoire.Malgré la douleur fulgurante, il rendit le coup.Alors ils se dechainérent, et tout se passa trés vite.
Ian et Cage arriverent en trombent et se chargérent des deux hommes.L'un deux cassa une bouteille contre le bord d'une table et menaca ses amis avec.Avec leur force surnaturelle, les deux hommes furent vite maitrisés, non sans violence.Caleb était sonné par la douleur atroce, il en voyait trouble.Il se dirigea vers la reserve derriére le comptoir, afin d'appeller les secours et de faire embarquer ces hommes. Alors qu'il ouvrait la porte, le petit homme trappu resté à l'écart arriva par derriére et lui tordit le bras en arriére, lui brisant, avant de le frapper armé d'une bouteille brisée, en plein dans l'abdomen, cela le transperca.L'homme était comme fou, et Caleb hurla de douleur avant de tomber à terre.

Alors, il s'acharna sur lui à coups de pieds.Caleb essayait de se defendre mais son corps n'était plus que douleur, et ne repondait plus.Ian et Cage arrivérent immédiatement et se chargérent de l'homme.Tout cela lui parvenait de trés loin.
Il était au sol, n'avait plus vraiment conscience de son corps et chaque seconde un peu plus, le monde autour de lui semblait plus trouble.Il ignorait dans quelle position il se trouvait, il était comme pris de vertige.Un mal de tête atroce...Un voile rouge se forma et il ne distingua plus rien, il entendait un pouls qui battait à ses tempes, et il fut soulagé lorsqu'il ne l'entendit presque plus, ce bruit le genait.La douleur avait envahi son corps, mais, au fur et à mesure que le battement dans sa tête faiblissait, elle s'attenuait, et il lui semblait flotter dans du coton.Il n'entendait plus rien.Il se sentait partir, les bruits lui parvenaient de plus en plus lointains.Il entendait les voix paniquées de Ian et Cage qui l'appelaient.Mais il ne savait pas comment leur repondre, ni ou ils étaient.
Il sentait l'amour l'envahir, il ne voulait pas qu'ils s'inquietent, ni qu'ils aient peur, ils devait partir et se reverraient aprés.Aprés avoir dormi? Il ne savait pas, il ne savait plus rien.Il avait juste conscience de flotter et qu'il avait un gout metallique dans la bouche.

Il ne pensait plus a rien, il avait envie de dormir, d'ailleurs il allait ceder au sommeil...mais Ian n'arretait pas de l'appeller, il voulait froncer les sourcils et lui dire d'arreter de crier...mais il ne pouvait pas.Soudain la voix de Ian se fit plus forte et il sorti de sa torpeur un court instant, le temps de voir son visage a travers le brouillard rouge de ses yeux.
Il avait un gout de sang dans la bouche et avait du mal a respirer.Ian lui parlait, alors il essaya de sourire, il ne voulait pas que Ian s'inquiete, mais il n'arriva à rien.
A vrai dire ce que faisait Ian, quoique ce fut, lui deplaisait.Il l'obligeait à ressentir la douleur de son corps brisé, au lieu de le laisser dormir.
Soudain une vive douleur irradia son cou et submergea toutes les autres, ravivées immédiatement, et se diffusa dans tout son corps.Il ne connaissait aucun mot pour definir l'horreur qu'il ressentait, c'était atroce, il voulait hurler, demander a ses amis de faire arreter cela.
Alors il lui sembla retomber brusquement dans son corps, et il grimaca, retrouvant toutes ses sensations, l'horrible douleur, qui irradiait son corps, encore plus intense aux endroits ou son corps était meurtri, sa machoire, son nez, son bras, sa poitrine, son thorax, sa jambe...ses multiples contusions...et son cou...Il revenait à lui petit à petit.


On le forcait à ouvrir la bouche maintenant, et il aurait voulu se degager, agacé qu'on l'empeche de sombrer, c'est tout ce qu'il était capable de penser: il voulait repartir ou il était à l'instant.La-bas il ne sentait plus rien, plus son corps, cette enveloppe qui n'était plus que douleur.Alors que quand il se laissait partir, tout lui semblait doux.
Un liquide chaud fut versé dans sa bouche, coula dans sa gorge, et alors son corps sembla reprendre un vieux reflexe: il deglutit.

Il tourna la tête.Les types gisaient par terre, vivants mais insconscients, ce n'était pas beau à voir.
Cage et Ian étaient pres de lui, et même si la douleur anihilaient ses sens et ses pensées, il se sentit plein de reconnaissance pour eux.
Il avait une vague conscience de ce que Ian venait de faire outre lui sauver la vie.Il était des leurs.
Ils le portérent dehors, la douleur était trop intense pour qu'il marche.L'orage avait éclaté et la pluie sembla laver les événements de la soirée.La nature avait retrouvé son calme.
Il ne sut pas combien de temps il s'écoula, mais il s'éveilla chez lui.Il faisait jour, il n'avait presque plus mal.Il se sentait fort, different.Il avait..soif? C'était une envie inconnue, qui ressemblait à la soif.Ce qui était sur: elle devait être assouvie.
A ses cotés, Cage et Ian, l'air grave...mais heureux.Il les regarda sans rien dire et se redressa, et se jetta dans leur bras.Ils restérent ainsi un moment, sans rien se dire.
Les mots n'étaient pas assez forts.Ils lui avaient sauvé la vie, ils avaient vaincu la mort.Ils lui avaient offert une seconde vie, éternelle, à leur cotés.A la vie à la mort, leur lien était au dela de tout.
Ils lui fournirent de quoi se nourrir, des poches de la banque de sang.Il était hors de question de tuer qui que ce soit.La sensation d'en boire ne lui parut pas étrange, c'était naturel...et vital.Ils lui apprirent à vivre avec.

Caleb était mort ce soir là.Il resta des jours, a reflechir a ce quil était devenu.
Les années avaient passées, les decennies, et les siécles.
Caleb n'avait plus d'attaches, ceux qu'il avait connu étaient morts.Il n'avait plus aucune famille.Seul lui restaient ses amis, ses amis pour l'éternité, ses fréres à jamais, pour qui il ferait n'importe quoi.
Quand ils pensaient à eux, son coeur se serrait d'émotions, ce quils avaient vécu ensemble était au dela de tout.Peu d'êtres partagaient ce qu'ils avaient partagé et traversé ensemble.
Leur lien était invincible.
Un changement s'était amorcé en lui aprés ce soir là.Avec son humanité, une partie de lui était partie.
L'immortalité lui apportait l'insouciance qui lui avait toujours fait defaut.
La plupart des choses qui preoccupent la vie d'un humain lui semblaient aujourd'hui derisoire.Les humains n'avaient pas le temps.Lui il l'avait.Il pensait parfois que l'éternité l'avait rendu fou.Et c'était peut être le cas en fait.
Seulement aujourd'hui, le monde n'était plus pour lui qu'un vaste terrain de jeux ou il savourerait la vie avec Ian et Cage.A jamais.
Revenir en haut Aller en bas
♦Fondateur♦

avatar
Damon Salvatore.


▌Messages : 4413
▌inscris-le : 21/02/2010
▌Age : 38
▌Clan : Vampire

-Moi-
star : : Ian Somerhalder.
▌ Don:: Tu na pas idée
:

MessageSujet: Re: La renaissance de Caleb Ven 14 Mai - 21:39

Alors quoi dire, ? ou trouver les bon mots , terme , phrase, livre !!! pour définir ta fiction
elle se laisse lire, ses comme quand tu lit ton roman préféré et que tu a déjà hate de tourner la page tu al tiens et zoupp tu la tourne a toutes vitesse avalant les mots , ses magnifique j'aime beaucoup vraiment je sais que je pourrais dire cent fois mieux mais la tu ma couper la chique comme on dit ^^




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Renesmée


:
▌Messages : 677
▌inscris-le : 16/03/2010
▌Age : 32

-Moi-
star : : Renesmée Carlie Cullen
▌ Don:: Transmettre ses pensées, souvenirs, par le toucher
:

MessageSujet: Re: La renaissance de Caleb Sam 15 Mai - 0:09

Au debut que je te lisais j'avais compris que t'aimais pas^^
Deja c'est toi la premiére qui m'a parlé des livres et qui m'a proposé Calou
Merci pour cette decouverte :)
Je suis vraiment hyper touchée, vraiment ca me va droit au coeur ce que tu dis car c'est la premiére fois que j'écris une fic et que je la poste.
Je suis toute némue ❤ vraiment j'ai le gros sourire ému, ca me fait trop plaisir.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La renaissance de Caleb

Revenir en haut Aller en bas

La renaissance de Caleb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Over Century  ::  :: «Corbeille» :: fictions-
Sauter vers: