AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez|

Quand la lumière fut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
♦Fondateur♦

avatar
Damon Salvatore.


▌Messages : 4413
▌inscris-le : 21/02/2010
▌Age : 37
▌Clan : Vampire

-Moi-
star : : Ian Somerhalder.
▌ Don:: Tu na pas idée
:

MessageSujet: Quand la lumière fut Ven 2 Avr - 10:10

pour ce qui connaisse Nora Roberts les lignes qui vont suivre vont vous rappeler l'une de ses trilogie, "le cercle Blanc" avec ma petites âme de cœur on a imaginais un fin différente je vous livre le point de vue de Cian.



Cian monter sur son étalon , tourner le dos a la vallée pétrifier ou il persever encore les bruits titanesque des combats, des longues plaintes des mourants, qu’il soit vampire ou humains, ce son étais effroyable même pour lui, Vampire, sa le faisait frémir, il chevaucher comme si tout les diables de l’enfer étais à ses trousse, poussant au delà de ses limite ce Cheval noir qui fuser entre les hautes herbes sécher de la pleine, le soleil serait bientôt là, mais se n’est pas lui qu’il fuyais ses sa vie , son amour, elle, il ne pouvais en être autrement il devais partir, la laisser vivre sa vie, rester leurs aurait fait plus de mal et le moment ou il aurait du lui dire adieux, les aurait achever tout deux, il pensais que c’étais mieux mais son cœur mort silencieux depuis prêt de 900 ans se rappeler a lui comme si on l’étreignais dans une poigne de fer. Une fois dans le cercle des dieux avec la clé que hoyt lui avait remis lorsque ce dernier lui avait remis une lettre pour Moira, il posa son regard au loin comme s’il voyait encore la vallée et elle, Guerrière qui tranchais et lutter avec une force surprenante, elle avait étais étincelante dans la profondeur du noir qui habiter cet vallée maudite, il sentais le jour venir trop vite Les pouvoir de son frère combiner a ceux de son épouse Glenna étais impressionnant un soleil qui se lever en pleine nuit c’étais étonnant. il souffla dans le vent, je t’aime, quelle n’entendrais jamais. Il avait fermer les yeux lors du voyage ne se concentrant sur rien ou seulement sur le néant qui se formait en son cœur, quand tout lui paru calme et que les hennissement doux de Vlad a ses coter lui dit qu’il étais rentrais il ouvrit les yeux , une nuit noir sur une lune pleine le rideau noir étais trouer d’étoiles, et ses un crise déchirant de tourment, un cris totalement inhumains et atroce qui se répercuta au loin, faisant presque vibres la terre sous ses pieds, tout ce monde de la nuit relevèrent la tête et s’enfuir , alors que cian avait le visage lever vers el ciel et hurler sa douleurs, le cris se tue peu à peu , il laissa retomber les points qu’il avait brandit dans son tourment, il respira a grand renfort d’air qui souleva son torse maculer de sang le siens et celui de ses ennemies et en grande partie celui de Lilith La déesse des enfer, la Reine des Vampires, qui c’étais dresser devant eux et avais etais vaincu il c’etais venger pour sa part de al vie quelle lui avais donner et qu’il haïssais . Vlad avait galopais a plusieurs mètres de lui, mais il revint sans peur, cela l’avais surpris voila tout, il chevaucha jusqu'à sa demeure enfin ces celle de son frère et glenna désormais, en entrant son premier geste fut de récupérais dans le salon familiale une bouteille de whisky, pour monter vers sa chambres il pris une douche et s’habillant il repoussa la bouteille déjà vide il passa des coups de fils pour que l’on s’occupe de la propriété jusqu’au retour de Hoyt , il poussa un soupire et jumpa jusqu'à son appartement de new York, seul il n’avais pas besoin de ne pas se servir de son don, les humains il le savait avait du mal a supportais cela.
Enfin chez lui, il aurait put ce dire cela, mais chez lui c’étais prêt d’elle mais il devais vivre loin d’elle, leurs amour n’étais pas possible, vampire et humaine, n’ont rien a faire ensemble, du moins il essayer de sans convaincre, les nuits aller s’allonger a l’infini et il y vivrais dans la nuit la plus total, il ne savais pas si un jour viendrais ou il relèverai la tête et ne souffrirais plus, cela il ne l’imaginais pas. Allonger sur son lit Cian fixer le plafond il devrais dormir depuis longtemps, malgré les rideaux tirais il sentais le soleil dardé ses rayons sur le béton de son immeuble, le sommeil lui faisait défaut il ne le chercher même pas ,il devrais pourtant sa l’empêcherai de pensais à elle, à son regard flamboyant à la lueur des chandelles, subitement il abattit ses poing sur ses yeux comme pour cesser ses visions, qui lui faisait que du mal, il s’assied sur le rebord du lit attrapant une bouteille il la porta a la hauteur de ses yeux et la repoussa plus une goutte n’y subsister, il se leva et en récupéra une d’une caisse non pas ouverte mais éventrais ou gisez encore quelque bouteilles pleines, en l’ouvrant il alla d’un pas nonchalant vers la salle de bains attenante a sa chambres, pour la première fois de sa vie il étais bien heureux qu’il n’est aucun reflet , il n’avais pas de miroir mais les vitre et tout objet pouvant refléter son visage ne lui montrerais rien , et la c’étais reposant pas besoin de cela pour savoir qu’il étais une épave, en vidant presque sa bouteille il ne pouvais s’empêcher de ce demandais s’ils étaient rentré, il n’avais eu aucune nouvelles, qu’il aille au diable dit-il
tout haut en posant sa bouteille sur le lavabo blanc, il se passa de l’eau sur le visage et appuya ses coudes sur celui si se prenant la tête, pourquoi ? De Glenna sa l’étonner et pire de son frère ; était-il trop heureux, tous, avec leurs amour qu’ils pouvais eux ! Exposer aux yeux et aux us de tous, sa le fit trembler et le lavabo céda sous la douleurs qui envahissais la plus petite partie de son être, et raidissais a l’extrême ses muscles. Cian se traîner depuis son retour, il avait essayer de reprendre le court de sa vie mais il ne le pouvais pas, il passer ses journée a dormir ou à boire et ses nuits étais similaires il se sais combien de temps se son réellement écouler pas mal a son avis, il en juge par rapport au bouteilles qui se vide et idem pour ses ration de sang, il aller devoir bientôt refaire le pleins, cela ne l’enchanter pas, devoir sortir parler a d’autres croiser des regard et sentir des odeurs qui ne serait pas elle cela lui étais insupportable, et tout cela pour quelques litre de sang de porc, cela lui serait plus facile de tuer point final.

[…..]

Ecrouler sur un fauteuil du salon une nouvelle bouteille en main il contempler le noir de la pièces… son néant, il avait perçu l’arrivais de Glenna mais il n’vais pas bouger d’un pouce, Alors les voila de retour … la porte de l’ascendeur qui donner sur ses appartement s’ouvrir dans un bruit sourd, il ne compter pas lui accorder un regard mais dans les pas hésitant qu’elle effectua et qui n’étais pas son genre, il tourna sa tête vers elle, il avait toujours connu le regard brillant et là, il étais éteint elle étais vêtu de noir mais pas comme quand on le souhaite, ses vêtements comme ses cheveux d’un roux flamboyant étais tiret dans un chignon, Stricte avec une note funeste , une bouffée d’effroi lui vrilla le cœur un mauvais pressentiment roder , elle s’avança vers lui, il ne bougea toujours pas dardant son regard bleu sur elle , la laissant s’asseoir en face de lui elle glissa a ses coter un paquet emballer
-« Qu’est ce qui se passe ? «
La voix de Cian était tranchante et il s’étonna de la note hystérique qui y danser aussi, tout comme ses yeux qui étais comme fou.
-« Ou est Hoyt ?? il lui arrivé quelque chose parle bordel «
-« Elle es morte »
les yeux de Glenna c’étais rempli de larmes et son visage si lisse étais strier de ride du a un temps considérable à pleures, Cian la regarda sans comprendre comme figer dans le temps et l’espace la bouteille qu’il tenais avais déjà quitter sa main pour tomber sur le tapis et le liquide brun s’écouler lentement, ses après le bruit des pleures de Glenna le seul bruit dans la pièces , que peu à peu Cian réaliser ses paroles cela ne pouvais être … non ! il ne pouvais même pas le penser, il avais les yeux exorbité, ses yeux bleu viré a une couleur indescriptible , d’un noir profond vrillais de rouge et d’une lueur horrible de souffrance, la terre trembler ou bien est ce lui qui trembler, sûrement lui, il avait le visage lacéré de lame feu , du aux larmes qui venais de glisser de ses yeux sans vie, il ne pouvais y croire il étais figer dans une boule de colère de souffrance,
il continuer de fixer Glenna, sans vraiment la voir , il étais au delà de sa , sur une colline qui domaine le château Géall.
-« Quand le soleil ses lever tous autant qu’il étais ….réduit en cendre, la vallée étais calme on ne distinguer q’un rideau gris de poussière putride, après les hourra, on a chercher… mais on ne la trouver nulle part, on a juste retrouver l’épée des rois couverte de son sang, Cian je suis navré si je … »
-« Va t-en «
Avait-il rugit, sa voix étais méconnaissable tordu par la douleurs elle étais morte ce n’étais pas possible, elle ne pouvais, non elle ne pouvais pas
Il avais l’impression d’être dans un néant où seul la mort le délivrerait de cette souffrance et de son manque. Comment survivre ? oui il étais partie, pour son bien , pour le leurs , mais la savoir morte savoir que son cœur c’étais éteint à jamais, lui étais insupportable, pire que cela encore, effondrais de douleurs , des sanglots bloquer dans sa gorge , des spasmes le secouer par moment, il voulais ouvrir les volets et se laisser consumer par le soleil mourir dans un cris « moira » la re joindre dans l’Irlande, il s'arracherai même a l’enfer pour la retrouver, il braverai tout…une révélation lui fit un choc,
-« je n’aurai pas du partir c’est ma faute «
il c’étais lever en disant cela d’un pas décider il aller vers la baie vitre alors qu’il tiré les rideau et que le soleil le heurter il fut projeter en arrière tombant lourdement son corps fumer mais pas assez pour avoir étais consumer, dommage pensât-il en posant un regard ravager par la douleurs strier par un ruisseaux de larmes et cet colères qui monter de plus en plus et qui bientôt aller l’engloutir totalement comment vivre comment ??? il ne savais le dire, il repoussa Glenna avec plus de force qu’il n’en faillait la rage venais de prendre le pas se mêlant a sa douleurs, ces yeux étais d’un rouge démoniaque et un feulement horrible siffler entre ses dents , rien ne résista a sa colère a sa souffrance, Glenna qui avait tenter de le calmer ne put rien faire il étais hors de contrôle, elle du battre a retreinte ,alors qu’il démolissais tout sur son passage tout explosa, se brisa, se broya, il démolit tout ce qui passer devant son regard sans penser une seule seconde a ce qu’il pourrais bien se faire, au contraire, qu’il es mal , plus encore, qu’il meurt, que la douleur l’emporte dans le néant ou plus rien ne pourrais le faire souffrir, elle étais morte !! il s avais que se jour arriverai et qu’il en souffrirais autant mais la c’étais bien plus, il s’en voulais, s’il étais rester, elle serai là , blottit dans ses bras ses yeux couleur gris clair le fixerai, son parfum qui lui rappeler un verger d’oranger le ferai sourire, mais là ce n’étais plus rien… un vide , il aller soulever le sofas ou peu de temps avant Glenna c’étais assise, le papier glacer roula il perdit toutes force laissant retomber le sofas dans un bruit sourd, ses yeux étais fixer sur la photos qui venais d’apparaître , pantelant il recula et tomba lourdement gardant son regard sur la photos de sa Reine Guerrière entourais de livres en Irlande la ou il l’avais sauver , la ou il avais commencer a l’aimer à la désirais plus que personne lors de ses siècles de solitude, elle étais sa lumière et un rideau d’obscurité venais de tomber sur lui.

[…..]




Revenir en haut Aller en bas
♦Fondateur♦

avatar
Damon Salvatore.


▌Messages : 4413
▌inscris-le : 21/02/2010
▌Age : 37
▌Clan : Vampire

-Moi-
star : : Ian Somerhalder.
▌ Don:: Tu na pas idée
:

MessageSujet: Re: Quand la lumière fut Ven 2 Avr - 10:11

Cian portais un complet d’un noir intense alors que les porte de l’ascenseur s’ouvrait , un gobelet de café en main, il posa négligemment sur la buffet de l’entrée son trousseau de clé alors qu’il passer le pas de la porte, il étais prêt de 6h du matin, la boite de nuit, étais fermer les papiers régler et ranger , le jour aller se lever il étais temps pour lui de dormir, il but une gorgé de son gobelet blanc opaque dissimulant le rouge de son contenu , la dernière gouttes achever il le laissa tomber dans la poubelle métallique de sa cuisine ou il avait pénétré. Se passant une main lasse sur sa nuque il lui tardé de dormir, depuis ce jour funeste ou Glenna lui avais appris la terrible nouvelle Cian ne vivait dans un néant perpétuel, cruel et démoniaque il c’étais laissais aller a ses instinct, il avait tuer de sang froid dans ses excès de rage et de douleur, quand l’un du cercle…. enfin cela n’étais plus un cercle sans elle, il leurs apparaissais comme au première jour en pire froid et mauvais il les envoyer souvent balader d’ailleurs a force il venais moins, cela le pennes mais il n’arrivais pas a relever la tête de sa douleur, au contraire il s’y enfoncer volontairement. Il soupira et pivota sur lui-même l’air menaçant a la porte qui coulisser sur son frère, habillais a la dernier mode, il se faisait très bien a sa nouvelle vie, il souriait, pas lui.
-« Hoyt j’allais au lit, tu peut pas débarquer a des heurs plus convenable, va t-en «
sur ce il lui tourna les talons laissant glisser le long de ses bras sa veste qu’il abandonna sur une chaise de son salon aux allures des pages des plus grand magazines tendance.
-« Je suis navré de te déranger mais je dois te parler, et puis j’ai encore le droit de venir voir mon frère et à ce que je vois tu ne va pas mieux «
-« Si tu es venu rendre compte de mon état, tu a vue maintenant me donne tu la permission d’aller dormir !! «
avait –il dit d’un ton tranchant des éclairs traverser son regard, il fixer son frère et leva les yeux au ciel, il ne pourrais pas sans débarrasser tant qu’il ne lui aurait pas dit ce qu’il étais venu faire là, Hoyt s’approcha de lui et sortit de sa poche une enveloppe il craignes le pire
-« j’ai penser que tu apprécierais, cela fait un moment que je te l’avais promis je l’avais réaliser en partit avec Glenna mais la cela sera mieux »
Il fit tomber dans sa paumes deux anneaux d’argent graver de symbole étrange, Cian arqua un sourcil septique
-« je ne te suit pas du tout !! »
-« passe l’anneau et ouvre ces fichu rideaux, tu comprendre et puis cet pièces a besoin de soleil »
-t’es malade tu veut que je crame comme sur un bûché »
N’empêche Cian passa l’anneaux et fixa son frère avec un regard froid et hostile, il avais compris mais de la a tenter, il savais pas trop, bon avec la cape cela avait marchais mais quand même la c’étais qu’un anneaux, il ses pris pour le seigneurs des anneaux ou quoi, Cian le regarda longtemps, il pivota le fixant encore alors qu’il aller vers le rideau d’instinct il recula.
Un tourbillon de lumière inonda la pièces il du ce cacher le visage sous l’éclatante lumieres qui jaillissais a flot, il recula jusqu’au mur quand cela cessa, la déesse Morrigan se tenais la flottant dans les airs, portant une robe faite de voile blanc qui étinceler comme des diamant exposer au soleil, Hoyt recula et avais rejoins son frère tout deux étais comme figer.
-« Bonjour à vous deux «
Dit-elle de sa voix enchanteresse.
-« bonjours Morrigan, cela faisait bien longtemps «
Dit Hoyt en s’inclinant avec sérieux. Elle souriait et posa des pieds nue sur le sol et s’avança vers eux elle posa un regard sur Hoyt pour enfin se poser sur Cian
-« je suis venu pour toi, ton frère a réaliser deux anneaux te donnant la possibilité de t’exposer au soleil, je lui es susurrais en rêves, je suis venu bénir ses anneaux pour toi et ta promise «

Elle avait lever une main pour stopper Cian, qui ne put que se taire c’étais une déesse il ne pouvais pas lui dire sa façon de penser, même si en lui sa bouillonnais grave, ne pouvait-elle pas comprendre sa douleur ? Sa souffrance qu’il tenter de dissimuler sous le plus rude des maques, il soupira et la laissa s’approcher et prendre sa main cela faisait un drôle d’effet, mais le regard quel lui imposa fut bien pire, la douceur même, l’incarnation d’une bonté toutes puissance, et quand elle s’adressa a lui, il ne l’entendis pas vraiment mais il la senti.
Sa voix douce et mélodieuse vibré en lui toujours aussi douce et calme mais ses mots lui fit tout de même l’effet d’une gifle cinglante qui vous marque a l’infini
-« Cian tu ma déçu, je tes donner la lumière et tu tes tapis dans l’ombre tu a laissai ton instinct prendre le pas sur tes résolution, sur la bonté de ton âme, si tu perdure ses l’ombres a jamais qui te couvrira, mort et cruauté, souffrance et danmation éternel, est-ce cela que tu souhaite ? Je sais que non j’ai foie en toi Cian du clan cionaoith «
Sa voix se rompis alors qu’elle s’écarter l’anneaux qu’il portais brillait comme un soleil, il cru même que c’étais sa punition qu’il aller brûler devant cet éclats mais ce n’en fut rien quand la clarté qui filtré entre les rideaux revint elle n’étais plus la, il ne rester que Hoyt avec le second anneaux et lui-même. Les yeux rivet sur les rideaux il ne bougea pas c’est Hoyt dans un geste brutal qui tira les rideaux laissant le soleil de printemps inonder la pièces des ses rayons brûlants, pour Cian c’étais miraculeux et en même temps un cauchemar, pourquoi lui donner se don s’il ne pouvais le partager avec celle qu’il aimais ? cela ne lui servait a rien, il n’y aurais personne pour verser une larmes de joie en le voyant camper dans la lumière, personne qui se précipiterai dans ses bras transi d’amour, puis le soleil qui briller dehors n’étais pas celui la qu’il voulais voir. Le poids de sa souffrance remis a vif, le fit reculer dans l’ombre.
-« Ferme moi ces rideau Hoyt, le soleil il es mort a mes yeux «

[…….]

Cian avait repris sa vie après ce matin étrange qui l’était autant que le cadeau de Morrigan , il fuyais pourtant la lumière, il lui étais arrivais de sortir quand le soleil étais pas trop présent ou dissimuler au travers des nuage, c'étais pour lui comme un poids sur ses épaules; il avais l’impression qu’on l’écrasé sous une chaleur difficilement supportable, Blair étais persuader qu'il s’y ferai , si longtemps sans chaleur n’y lumière, laisser des marque difficile a effacer.
18 Mois c’étais écouler depuis Geall depuis sa mort, et après l’intervention de Morrigan, Cian étais rentré dans le rang enfin a moitié certes il avait décider pour lui et surtout en mémoire de Moira de ne plus tuer, il avais mis tant d’effort a repousser cet partie sombre de lui, puis il voulais a tout pris éviter les visiter de l’un ou l’autres qui venais souvent voir s’il se tenais a son régime c’étais assez pénible pour lui mais il s’y faisait il n’avais surtout pas le choix, par contre son caractère n’avais pas évoluer toujours aussi distant et renfermer dans son déni de tout, comme si le monde tourner les plaisirs se succéder mais il n’en tirais rien, q’un vide plus intense. Il noyer sa peine dans les femmes, espérant oublier sur leurs lèvres peinte de gloss la pureté de celle de Moira oublier ses bras foin et timide qui le serrai, dans des bras plus audacieux plus farouche mais au cœur de ses ébats il ne ressentais rien, il vidais un besoin primaire point




Revenir en haut Aller en bas
♦Fondateur♦

avatar
Damon Salvatore.


▌Messages : 4413
▌inscris-le : 21/02/2010
▌Age : 37
▌Clan : Vampire

-Moi-
star : : Ian Somerhalder.
▌ Don:: Tu na pas idée
:

MessageSujet: Re: Quand la lumière fut Ven 2 Avr - 10:11

Il faisait nuit noir et Cian étais coucher sur son lit comme s’il aller dormir, il n’vais pas envie de descendre dans sa boite de nuit, le bruit l’agitation, et toutes ces femmes qui chercherais ces faveur comme souvent, il ne voulais pas, il n’en avait pas envie , peu à peu il réaliser que même cela ne lui apporté rien combien de fois il n’avais pas étais capable de conclure czar son visage souriant lui apparaissais, il devait se faire une raison rien ne pourrais l’effacer tant mieux quelque part, il pensais a elle a chaque seconde qui seconde dans la grand sablier du temps. Fermant les yeux, et pressant un bras sur ceux-ci, il pensais a elle tant qu’il cru entendre sa voix, il dit tout haut son prénom qu’elle aimais tant qu’il prononce, il avais insuffler dans ce nom toutes son amour sa force et sa volonté de revenir en arrière, il cru quelques instant que c’étais le cas, ou bien il devait impérativement arrêtais toutes substances alcoolisé, il lui paraissait l’entendre sa voix douce mais aussi briser, lointaine et en même temps toutes proche , il ouvrit les yeux la contemplant entourais de livre bien sur, comment pouvais t-il l’imaginais autrement que ainsi, le souvenir étais si puissants .
• -« j'adore quand tu dis mon prénom, tu en as mis du temps à pouvoir le dire. Je suis bien heureuse que tu ais enfin contraint tes peurs. « Un ange passa ». Comment vas tu ? »
Cian lui souriait, malgré en même temps la mal que lui causer cet hallucination, si c’étais pour lui un moyen de la faire revivre il pouvais bien sombré dans la folie tout de suite, c’etais étrange lui si rationnel, ce laisser emporter par ses pensée et ses souvenir qui lui créer une moira, il avais même l’impression que s’il tendais le bras il pourrais caresser sa joue, il n’en fit rien de peur de rompre son rêves.
-« C'est plutôt moi qui devrait te demander comment tu vas ? »
Il souriait de plus belle, cela ne pouvais être qu’un rêves, de voir cet bouille en forme de coeur qui lui donner se coter si doux si fragile, vue les circonstance il ne pouvais la voir réellement ainsi, son esprit lui renvoyer une images d’elle parfaite, même si il ne serait dire mais dans le flou il avait l’impression en même temps qu’elle étais différente, est ce ses souvenir d’elle qui finisse par s’effacer après presque 2 années, il ne voulais pas penser a cet date d’ailleurs Blair et Larkin étais repartit pour fêtes la victoire et aussi la mort de leurs reine, un autel avait étais dresser parait-il mais comme l’année dernière il ne compter pas y aller cela lui faisait trop de mal.
• « Je crois que ça va. Je n'arrête pas de tuer, je me gave de sang comme je me gavais de vin au royaume lorsqu'une petite cérémonie était mise en place. Et cela ne me va pas du tout, je te vois alors que je ne sais même pas où tu es, ce que tu fais, si tu m'aimes encore, si un jour je te reverrai … Peut être que non, je ne vais pas bien, mais je laisse paraître le contraire. Comme une reine … »
Cian arqua un sourcil cet fois c’étais certain il déraillais totalement, il n’vais pas put imaginais qu’elle lui dise cela, est ce car au fond de lui il regretté de ne pas l’avoir transformer ? Non cela ne pouvais être cela il refuser de faire, il avais mis trop de volonté a repousser sa vraie nature a l’accepter comme part entière de lui, alors pourquoi rêves quelle lui dise cela, il la regarda en froncent les sourcils son regard étais teinté de noir rêves, ou hallucination il ne pouvais pas ne pas réagir, c’etais comme s’il en avait le besoin. Sa voix se fit acide
-« Moira, reprend toi. Tu es stupide et désinvolte. J'ai connut en toi la guerrière, la femme forte qui avait en toi … ne la chasse pas de ton âme, ne chasse pas ses qualités qui ont fait que je t'aime et que je ne t'oublie pas. Reprend toi bordel! Réfléchis, fait marcher cette machine à penser qui te sert de cerveau … Moira, ne baisse pas les bras, fait le pour moi. »
Alors qu’il finissais faite phrase tout se brouilla il se redressa en hurler son nom pour qu’elle reviennes se prenant la tête entre les mains il devenais fou la ces sur, il se leva et jumpa très loin, la oui il y avait plein de monde ou toutes ses voix noierais la voix de sa Douce.




Revenir en haut Aller en bas
RANG TEST

avatar
Avalone Vicente.


▌Messages : 675
▌inscris-le : 25/02/2010

MessageSujet: Re: Quand la lumière fut Ven 2 Avr - 11:13

Comme je te l'ai déjà dit à de nombreuses reprises, cela fut un réel plaisir que d'écrire avec toi, leur créer un après comme nous on l'imaginais avec des failles et des défauts.

Je suis tout simplement heureuse de ce que tu as fait de Cian (mon fantasme xD) car tu l'as cerné dans cette histoire comme je l'ai toujours aimé.

Merci ma petite âme soeur de coeur, nous deux ...A jamais, car a nous deux, tout est possible.

Je t'aime.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Renesmée


:
▌Messages : 677
▌inscris-le : 16/03/2010
▌Age : 31

-Moi-
star : : Renesmée Carlie Cullen
▌ Don:: Transmettre ses pensées, souvenirs, par le toucher
:

MessageSujet: Re: Quand la lumière fut Lun 26 Avr - 20:44

(Trop envie de lire, j'ai lu juste le debut et c'est agréable à lire, passionnant, ca me donne envie de lire l'histoire de base, mais comme je dois lire Le Cercle blanc, je vais attendre d'avoir fini What a Face )
Revenir en haut Aller en bas
♦Fondateur♦

avatar
Damon Salvatore.


▌Messages : 4413
▌inscris-le : 21/02/2010
▌Age : 37
▌Clan : Vampire

-Moi-
star : : Ian Somerhalder.
▌ Don:: Tu na pas idée
:

MessageSujet: Re: Quand la lumière fut Lun 26 Avr - 22:13

merci déjà sa me flatte ( du coup j'ai relut, woauhh ses moi qui es écris sa yess!!! XDDD) mais oui lit tout de même, bon ses pas pareille car on a changer la fin mais tout de meme sa donne pas mal d'indication ^^




Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand la lumière fut

Revenir en haut Aller en bas

Quand la lumière fut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Over Century  ::  :: «Corbeille» :: fictions-
Sauter vers: